Google, Gifi, SNCF… c’est le shopping de l’actu

trai inoui

La torpeur estivale de ces derniers jours n’a pas gagné le secteur du e-commerce, toujours en ébullition. Cette semaine a notamment été marquée par l’amende record infligée par Google ou par la désignation du repreneur de l’enseigne Tati… sans oublier le lancement des soldes d’été !

2,4 milliards d’euros d’amende pour Google

La commission européenne a finalement prononcé une sanction record à l’égard de Google. Accusé depuis 2008 de pratiques anticoncurrentielles sur le marché de la comparaison de prix, le moteur de recherche a été condamné à verser une amende de 2,4 milliards d’euros. Il est aussi et surtout condamné à cesser les pratiques en question. Autrement dit, Google ne doit plus privilégier les résultats de son propre comparateur de prix sur ses pages de résultat. Pour Twenga et l’ensemble des comparateurs de prix qui ont porté ce dossier à bout de bras pendant des années, cette condamnation sonne évidemment comme une belle victoire, même si l’on ne sait pas encore comment le moteur adaptera ses SERP. Google a théoriquement 90 jours pour se conformer à cette décision et mettre des changements en oeuvre.

Voyages-SNCF va changer de nom

Le numéro un français du e-commerce s’apprête à changer de nom. Conformément à la nouvelle stratégie de marque dévoilée fin mai par SNCF, le site Voyages-SNCF.com doit en effet être rebaptisé Oui.sncf. On a appris cette semaine que cette identité serait mise en oeuvre le 7 décembre prochain, soit environ 5 mois après la commercialisation des premiers billets InOUI, nouvelle désignation de l’offre commerciale TGV. Elle devient ainsi le pendant premium de Ouigo, la marque low cost développée par le groupe ferroviaire depuis 2013.

« Voyages-sncf.com a été lancé en 2000, la même année que la création de Google en France. A l’âge de 18 ans, il commence une nouvelle vie avec un nouveau nom : Oui.sncf.« , a expliqué Guillaume Pepy, patron de SNCF, dans un entretien au Journal du Dimanche. L’offre de service du site n’a a priori pas vocation à changer, même si le groupe en profitera vraisemblablement pour lancer une refonte et intégrer toujours mieux ses nombreuses diversifications.

Gifi reprendra Tati

Le tribunal de commerce de Bobigny a finalement décidé qui présiderait aux destinées de Tati et de ses 140 magasins. C’est l’offre formulée par la maison mère du groupe Gifi qui a été retenue. GPG s’engage à garder 8 salariés sur 10, et à maintenir 109 magasins Tati ouverts. Les professionnels du Web suivent peut-être de loin ce dossier dans la mesure où Gifi comme Tati ont construit leur renommée sur la base de points de vente physique. Les deux marques dispose bien de sites e-commerce, mais leur activité semble anecdotique au regard des ventes générées en magasin.

Gifi profitera-t-il de cette reprise pour muscler sa présence en ligne ? La réponse inquiète le logisticien Dépôt Bingo, basé à Oursel-maison dans l’Oise, qui était jusqu’ici le prestataire de Tati pour la vente en ligne…

L’emailing toujours efficace ?

On termine la revue de la semaine avec cette étude chiffrée diffusée par Sarbacane Software, qui s’intéresse aux performances marketing obtenues sur des campagnes d’emailing. La société, spécialiste de l’email marketing exploite ses chiffres internes pour livrer ces quelques statistiques. Sans surprise, son analyse est favorable au canal email. Il en ressort tout de même quelques données intéressantes : saviez-vous par exemple que les clients mail logiciels (et tout particulièrement mobiles) représentaient le gros des temps de consultation ?

emailing infographie sarbacane

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *