Discounteo.be, interview de Daniel Broche

Bonjour à tous,

Il est venu le temps pour moi de lancer la valse des interviews de spécialistes et acteurs de l’e-commerce. Pour ouvrir ce bal, j’ai choisi un interlocuteur de choix, Daniel Broche, PDG de Discounteo qui a bien voulu se soumettre à nos questions.

daniel broche
Daniel Broche (Discounteo.com) et Olivier Bernasson (Pecheur.com).

Buzzinessman : Salut Daniel, tout d’abord merci à vous de vous être prêté au jeu et d’avoir accepté de répondre à quelques unes de mes questions. Avant de commencer cette interview, pourriez-vous nous faire un petit résumé de la situation actuelle de discounteo et nous présenter ses objectifs pour les prochains mois à venir ?

Daniel Broche : « Discounteo a connu une forte croissance durant ses 2 premières années : 4.8M€ de CA en 2005 puis 18M€ en 2006. La société est rentable et emploie désormais plus d’une vingtaine de salariés. »

Nous visons un CA entre 25 et 30M€ en 2007.

BM : Quel à été l’élément clé dans la prise de décision d’ouvrir un portail de vente dédié à la Belgique ?

D.B : « Depuis le lancement de Discounteo j’ai reçu de très nombreuses sollicitations en provenance de clients belges. De plus, le marché belge présentait l’avantage d’être plus accessible d’un point de vue logistique et administratif que d’autres marchés frontaliers. Ce portail est notre première expérimentation à l’international. Si l’essai est transformé d’autres pays suivront. »

BM : Une date ? Quand discounteo.be a t’il réellement vu le jour ?

D.B : « Au environ de la mi-avril. Nous n’avons pas communiqué autour de ce lancement car nous avons encore de nombreux points à améliorer avant de tenir une forte montée en charge. Pour l’instant on chouchoute nos premiers clients. »

BM : Tout au long de l’année 2006 et pendant ces deux premiers semestres 2007 Discounteo.com a su rentrer parmi les mœurs des français. Mais les Belges ? Qu’en disent t’il ? Avez vous déjà des retours en provenance du Benelux ?

D.B : « Quelques uns plutôt positifs. L’objectif est d’obtenir le même niveau de satisfaction élevé en Belgique qu’en France.«

BM : Côté logistique, discounteo.be est il géré par sa filliale française, ou dispose t’il de sa propre équipe ici sur le territoire Belge ?

D.B : « Nous avons mis au point une solution mixte, cela va dépendre des produits, cependant je ne peux vous communiquer plus d’informations sures sur la question. »

BM : Si vous deviez faire une estimation, quels seront les résultats pour discounteo.be comparé à son analogue français ? Êtes vous satisfait du résultat ?

D.B : « Le démarrage est assez similaire à ce que j’ai observé en France pour Discounteo. Reste a voir comment le marché va se comporter dès lors que nous allons y mettre les moyens… ( affaire à suivre) »

BM : Pourriez vous nous dire approximativement combien de ventes sont passées hebdomadairement sur les deux portails réunis ? ( ventes réalisées avec succès, en cours & non traitées. )

D.B : « En fonction de la saisonnalité entre 250 et 1000 ! »

B.M : Pour terminer cette interview, pouvez vous nous communiquer la plus grosse source de « quiproquo » dans vos commandes ? Et ce que vous comptez mettre en oeuvre pour pallier à ce problème ?

D.B : « La principale source provient des transporteurs qui ont dans certaines localités des problèmes pour gérer les délais et horaires de livraison. J’ai lancé un groupe de travail au sein de l’ACSEL pour travailler avec les plus grands acteurs du secteur sur ce challenge du e-commerce et pas seulement de Discounteo »

BM : En vous souhaitant un succès le plus grand possible, je vous remercie d’avance d’avoir pris la peine de répondre à ces questions.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *