Belgacom lance Ping.Ping, son paiement mobile

7 février 2011

Les Belges sont friands de paiement par SMS (texto). Belgacom, l’opérateur national belge, l’a bien compris : il a lancé fin 2009 un système dédié au paiement mobile baptisé Ping.Ping. Celui-ci prend la forme d’une puce de paiement sans contact sous forme d’un autocollant apposé au téléphone de l’utilisateur.

Le système devrait être mis en place lors de la rentrée scolaire prochaine (septembre 2010) dans une école Namuroise (Centre Scolaire Asty Moulin). L’ensemble des paiements des écoliers seront faits par le biais de ce nouveau mode de paiement sécurisé.

L’école avance de nombreux arguments au bénéfice de ping.ping, le premier étant la lutte contre les vols et rackets entre élèves, et la possibilité aux parents de mieux contrôler les dépenses de leurs enfants en milieu scolaire.

Ce n’est pas une première en Belgique, puisque l’université d’Anvers utilisait déjà un prototype de ping.ping depuis le début de l’année académique 2009-2010. Si le résultat de cette expérience s’avère être positif le concept devrait être étendu à d’autres écoles ainsi qu’à d’autres domaines comme les distributeurs de boissons, le paiement en ligne, le paiement d’un sandwich ou de son parking, etc..

Le paiement mobile a le vent en poupe en Belgique. Depuis peu, les transports flamands De lijn proposent de payer son ticket de bus par SMS avant de monter à bord. La Stib utilise une puce similaire à Ping.Ping pour gérer Mobeeb, le terminal de pointage pour les abonnements.

Ping.Ping est limité à 2500€ de paiement et fonctionne comme une carte de rechargement ou de crédit qui sera débité sur votre facture téléphonique si le solde de votre compte n’est pas suffisant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *