Amazon, Prestashop, Walmart… le shopping de l’actu

prestashop mailchimp gif
Quoi de neuf dans le monde du e-commerce ? Notre revue de presse hebdomadaire vous propose de revenir sur l’actualité récente du secteur. Cette semaine, place aux poids lourds avec Amazon ou Walmart, mais pas seulement !

Retrait de commandes automatisé chez Walmart

Acteur incontournable de la distribution aux Etats-Unis, Walmart a paru quelque peu impuissant face à la montée en puissance du commerce en ligne dans les années 2000. Depuis, le géant s’est réveillé. Aujourd’hui, il multiplie les projets innovants et développe une vraie stratégie numérique. Indispensable quand Amazon tente de placer ses pions sur l’épicerie et les produits de consommation courante !

Dernier projet en date : Walmart teste à Oklahoma City un point de retrait « automatisé » pour les commandes de produits frais. Autrement dit, il s’agit d’un drive : on y vient en voiture chercher ses courses. La différence avec un magasin classique, c’est qu’ici les préparateurs de commande travaillent dans l’ombre et n’assurent pas la livraison proprement dite : celle-ci est gérée de façon automatique. Pour le client, c’est la promesse d’une livraison accessible 24h sur 24h et 7j sur 7. En revanche, il faudra faire l’impasse sur le contact humain ou le petit jeune qui aide à charger les courses dans le coffre.

Amazon lance un Prime à prix réduit, sous condition de ressoures

La livraison n’est pas le seul motif de rivalité entre géants du e-commerce. La fidélisation compte également parmi les sujets cruciaux. Il est même tout particulièrement stratégique pour Amazon, qui en a fait l’un de ses fondamentaux, en multipliant les services inclus dans le cadre de son abonnement Premium.

Aux Etats-Unis, Amazon vient d’annoncer qu’il allait désormais proposer une réduction sur le montant de cet abonnement (habituellement facturé 99 dollars par mois) aux personnes qui disposent de ressources limitées.  L’offre concerne plus précisément les personnes qui disposent d’une carte Electronic Benefits Transfer (EBT), dédiée à l’aide alimentaire. Fin 2016, on comptait environ 10 millions de personnes concernées sur le sol américain.

Amazon leur propose un abonnement Prime facturé 5,99 dollars, soit environ 36 dollars par an. La ristourne ne concerne que l’abonnement, sans impact sur le prix des produits vendus en ligne. La démarche n’a rien de philanthropique. Elle montre surtout comment Amazon cherche désormais à recruter parmi les CSP-, après avoir longtemps courtisé les couches sociales les plus aisées.

Amazon Prime cartons

Union consommée entre Prestashop et Mailchimp

Dans le monde des outils et des plateformes, l’annonce de la semaine tient sans doute à l’ouverture d’un pont officiel entre Mailchimp et Prestashop. Jusqu’ici, il était possible d’interfacer les outils marketing du premier aux sites e-commerce du second par le biais de modules tiers, mais la formule impliquait du paramétrage et des coûts. Mardi, Mailchimp a annoncé que l’intégration entre les deux allait maintenant être gérée de façon native. Concrètement, cela signifie que les éditeurs de site Prestashop devraient pouvoir consulter et manipuler toutes leurs données client au travers des outils de Mailchimp.

Au-delà de la simple praticité, ce rapprochement va surtout faciliter la mise en oeuvre de scénarios de marketing automation. Un exemple ? L’envoi d’un email personnalisé en cas d’abandon de panier. Mailchimp a justement annoncé récemment la mise à disposition de ses outils d’automatisation dans le cadre de son offre gratuite (plafonnée à 2000 contacts et 12 000 emails par mois).

Ebay veut remettre du fun dans l’ecommerce

Retour aux Etats-Unis pour une petite page de pub. Cette fois, c’est eBay qui décide de s’en prendre à Amazon, au travers d’un spot de soixante secondes. Celui-ci commence par interroger : pourquoi l’achat en ligne est-il devenu si ennuyeux ? En fond, on reconnait les cartons marrons d’Amazon sur un rail. La suite de la vidéo met en valeur le shopping sur eBay qui deviendrait immédiatement plus coloré – comprendre plus amusant. Cette réclame comparative a forcément quelque chose d’un peu ironique. Amazon réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires plus de dix fois supérieur à celui d’eBay…

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *